L’assurance des récoltes depuis 1834

Climat

Article38_Cop21

 

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la 21e Conférence sur les changements climatiques a réuni 195 pays au Bourget près de Paris. Le samedi 12 décembre, Laurent Fabius, Président de la Conférence, a mis un terme aux négociations avec l’adoption de l’Accord de Paris, qui doit permettre de lutter contre un changement trop brutal du climat. L’objectif est de « contenir l’élévation de la température moyenne nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels°» (page 2/39 de l’Accord).

Article38_AFA

Les assureurs sont impliqués depuis longtemps dans l’étude des modifications du climat. Les concentrations de gaz à effet de serre (vapeur d’eau, gaz carbonique, méthane) dans l’atmosphère, bien souvent liées aux activités humaines, sont suspectées de contribuer à la hausse des températures globales. Cette hausse induit des événements climatiques constatés de plus en plus fréquents et violents. L’Association Française de l’Assurance (AFA) a publié en décembre 2015 les résultats d’une étude sur le coût des risques climatiques en France qui évalue à 1,86 milliard d’euros les dommages matériels liés aux aléas climatiques au cours des 25 dernières années.

Le Sud-Ouest et plus particulièrement le Gers et le Tarn-et-Garonne ont subi un violent orage, accompagné de fortes rafales de vent et d’importantes précipitations, lundi 31 août dans la soirée. Plus de 100 000 foyers se sont retrouvés sans électricité sur l’ensemble du Sud-Ouest, la rentrée scolaire prévue le lendemain a été reportée à mercredi ou jeudi dans de nombreuses écoles. Deux personnes sont mortes : une jeune femme écrasée par un arbre dans sa voiture dans le Tarn-et-Garonne et un chauffeur routier foudroyé sur un parking en Charente. 

  • Pour plus d’informations sur les orages du 31 août, connectez-vous sur : Keraunaus.fr

 

Les cultures de maïs et tournesol ont souffert, ainsi que les vignes qui étaient à maturité et pour lesquelles les vendanges étaient sur le point de commencer. Les arbres fruitiers ont également été touchés, notamment les pommiers et leurs filets anti-grêle.

Ces dommages dus à la grêle ou à la tempête étant assurables, ils ne peuvent pas être pris en charge par le régime des catastrophes naturelles.

  • Pour plus d’informations sur la prise en charge des assurances, connectez-vous sur : ffa.fr

Toujours dans la nuit du 31 août au 1er septembre, vers 2h00 du matin, c’est la région de Chablis, Courgis, Préhy, Fyé qui a subi une grêle intense, avec des dommages importants sur les vignes qui devaient bientôt être récoltées. Les représentants de L’ÉTOILE étaient sur place dès le 2 septembre pour constater les dégâts : défoliation des pieds, raisins éclatés ou au sol, changement d’aspect global avec une apparence brune des pieds touchés :

IMG_4574

Toutefois, les dégâts survenus ne deviennent souvent vraiment visibles que quelques jours après la survenance du sinistre, c’est pourquoi le passage de l’expert n’est pas toujours immédiat. Voir sur ce site : Que faire en cas de sinistre ?

Nous saluons l’arrivée d’un nouveau magazine trimestriel d’information sur le climat avec des informations météo concernant l’actualité (réchauffement climatique), des prévisions météo pour le printemps et des articles plus poussés sur le climat en France et dans le monde.

 Climat et cat nat

Nous avons repéré notamment trois articles de Guillaume Séchet sur les aléas climatiques pouvant survenir au printemps, qui reprennent aussi des risques météo assurés par L’ÉTOILE, classés par mois de possible survenance :

  • Avril : article sur les gelées tardives : explication du phénomène, effets sur la végétation, régions les plus exposées et historique des gelées d’avril les plus destructrices depuis 1911 ;
  • Mai : article consacré à la grêle : prévisions, formation, effets, prévention, régions à risque et une anthologie des plus grosses chutes de grêle survenues en mai depuis 1908 ;
  • Juin : tornades : formation, classement selon l’échelle de Fujita, situations et régions à risque et pour mémoire, les plus grosses tempêtes survenues depuis 1863.

 

A consulter également, certains articles historiques (la météo il y a 100 ans) ou régionaux (la Mer Morte, les plages en France et dans le monde qui risquent de disparaître, le climat de la Lorraine).

Les premières estimations représentent un coût de 500 millions d’euros pour les assureurs français, pour les événements survenus entre fin décembre 2013 et février 2014.

Lettre Assurer-211

Dans sa lettre Assurer du 24 mars 2014, Jacques de Peretti (Président de la Commission Plénière des Assurances de Biens et de Responsabilité à la Fédération Française des Sociétés d’Assurance, organisme dont L’ÉTOILE fait partie) présente les premières estimations du coût pour les assureurs des événements climatiques majeurs subis entre fin 2013 et début 2014 :

–          tempêtes sur la façade Atlantique pour 200 millions,

–          inondations dans le Var pour 180 à 220 millions,

–          cyclone Bejisa à la Réunion pour 50 millions.

 ONRN

Vous pouvez également vous informer sur ce sujet auprès de l’Observatoire National des Risques Naturels (ONRN).

Voir l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle paru le 18 mai 2014 : arrêté du 13 mai 2014.

Impact des tempêtes 2013-2014 sur la côte aquitaine : un rapport de l’Observatoire Côte Aquitaine fait le point sur les répercussions de ces intempéries

 

actu-comte-renduL’observatoire de la côte aquitaine vient de publier un rapport retraçant les effets des tempêtes de décembre 2013 et de janvier 2014, combinées parfois aux fortes marées, sur la côte aquitaine : le littoral a parfois changé de manière importante à la suite de phénomènes d’érosion et d’inondations temporaires. Par endroits, la côte a reculé d’une dizaine de mètres, notamment en Gironde.

Edité notamment par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM www.brgm.fr), un compte rendu provisoire des observations post-tempêtes sur le littoral aquitain vient d’être publié. Le rapport de 90 pages décrit les dommages subis par la façade Atlantique, de la Pointe de Grave au Golfe de Gascogne.

Il en ressort que 2 séries de dépressions, notamment celles du 23 au 27/12/2013 et « Hercules » du 3 au 07/01/2014 ont fortement érodé la côte sableuse aquitaine avec un recul du « trait de côte » dépassant souvent 10 m. Des accès de plage, des promenades côtières, des bâtiments de bord de mer ont été touchés. Deux personnes ont péri sur la côte Basque à l’occasion de ces tempêtes.

Les prochaines grandes marées risquent de poursuivre l’érosion dunaire, aussi le rapport préconise différents travaux de mise en sécurité du littoral (coupe d’arbres, équipements dégradés à démonter ou à restaurer…).

 

En savoir plus

Source :  www.brgm.fr

Changement climatique et questions d’environnement vus par un assureur récoltes par Sandrine Chauveau et Arnaud de Beaucaron, de L’ETOILE, Revue de l’Assurance Mutuelle décembre 2009  www.roam.asso.fr

Copenhague, Grenelle de l’environnement, développement durable, tri sélectif, éco-participation, écoconduite, réchauffement climatique… Le sujet revient sans cesse dans notre vie quotidienne. Chacun alimente les débats entre politiques, économistes, scientifiques… Qu’en est-il du point de vue d’un assureur mutuel ?

Revue Ass.Mutuelle 2009

Revue Ass.Mutuelle 2009

Suivez nous

Actualités
  • L’Etoile soutient l’organisation du ball-trap des chasseurs d’Armes qui aura lieu les 31 août et 2 septembre prochains à Armes 58500 Clamecy, sur le site de la Vallée du Vau Tournant.
  • Consultez le site de la Fédération Française de l'Assurance pour vous informer sur l'assurance des récoltes
  • Orages, grêles : quels sont les délais à respecter ? Qui avertir ? Quelles mesures prendre ?
Météo
Archives
Categories