L’assurance des récoltes depuis 1834

Grele

Les inondations et les orages qui ont touché la France ces dernières semaines ont occasionné 214 000 sinistres pour un coût de 430 millions d’euros.

A l’occasion du déplacement à Pau du Président de la FFA, Bernard Spitz, le 25 juin 2018, la FFA revient sur les sinistres de ces dernières semaines et plus particulièrement sur les dégât subis par les agriculteurs :

« «

A ce jour, les assureurs ont enregistré 214 000 déclarations de sinistres, pour un coût estimé de 430 millions d’euros.

(…)

Les agriculteurs ont aussi été particulièrement touchés par les aléas climatiques et plus spécifiquement par les orages de grêle qui ont détruit plusieurs milliers d’hectares de vignes. Les pluies torrentielles ont généré un excès d’eau dans les parcelles, affectant principalement les grandes cultures (colza, blé, orge).

 

Ces dommages agricoles sont couverts par deux types de contrats : les contrats multirisque climatique sur récolte (MRC) et les contrats grêle.

« «

En savoir plus

Le mois de mai 2018 a été marqué par de multiples orages d’une intensité variable, souvent accompagnés de pluies et générateurs de dégâts de grêle, excès d’eau, coulées de boue… un peu partout sur le territoire.

2018-05-31-BG-Vigne greleVigne touchée dans l’Aube (photo L’ÉTOILE).

 

Ces orages à répétion sont dus au télescopage ce printemps entre :

  • le vent chaud venu d’Afrique du Nord,
  • le vent frais venu du Nord de l’Europe,
  • les perturbations générées par une petite dépression centrée sur le Nord du Portugal.

Des épisodes de grêle violents ont été constatés dans les régions de Cognac, dans le bordelais et dans la région Champagne/Troyes, impactant notamment les vignobles.

En savoir plus :

Hebdomadaire professionnel de l’assurance, l’Argus avec Aurélie NICOLAS se penche dans son n° 7513 du 29 juin 2017 sur le risque GRELE.

« Chaque année, c’est entre mai et septembre que, statistiquement, de violents épisodes de grêles peuvent ravager habitations, automobiles, bâtiments professionnels ou encore récoltes. Un risque parmi les plus anciens et les plus retors. »

2017-07-03-Article 53

Emmanuel LELIEVRE, Directeur des opérations d’assurance et de réassurance de L’ETOILE, est cité deux fois, au sujet du marché :

«Pionnier sur l’assurance grêle dès 1834, l’Étoile a progressivement été rejointe par d’autres acteurs, dans une France  essentiellement agricole qui commençait à se mécaniser»

 

Et au sujet des dispositifs de prévention tels que les filets para-grêle :

«Compte tenu de l’investissement nécessaire,. les agriculteurs qui s’équipent ne s’assurent plus, il est donc difficile pour nous d’évaluer l’efficacité des dispositifs»

En savoir plus

Source : L’Argus

Le Sud-Ouest et plus particulièrement le Gers et le Tarn-et-Garonne ont subi un violent orage, accompagné de fortes rafales de vent et d’importantes précipitations, lundi 31 août dans la soirée. Plus de 100 000 foyers se sont retrouvés sans électricité sur l’ensemble du Sud-Ouest, la rentrée scolaire prévue le lendemain a été reportée à mercredi ou jeudi dans de nombreuses écoles. Deux personnes sont mortes : une jeune femme écrasée par un arbre dans sa voiture dans le Tarn-et-Garonne et un chauffeur routier foudroyé sur un parking en Charente. 

  • Pour plus d’informations sur les orages du 31 août, connectez-vous sur : Keraunaus.fr

 

Les cultures de maïs et tournesol ont souffert, ainsi que les vignes qui étaient à maturité et pour lesquelles les vendanges étaient sur le point de commencer. Les arbres fruitiers ont également été touchés, notamment les pommiers et leurs filets anti-grêle.

Ces dommages dus à la grêle ou à la tempête étant assurables, ils ne peuvent pas être pris en charge par le régime des catastrophes naturelles.

  • Pour plus d’informations sur la prise en charge des assurances, connectez-vous sur : ffa.fr

Toujours dans la nuit du 31 août au 1er septembre, vers 2h00 du matin, c’est la région de Chablis, Courgis, Préhy, Fyé qui a subi une grêle intense, avec des dommages importants sur les vignes qui devaient bientôt être récoltées. Les représentants de L’ÉTOILE étaient sur place dès le 2 septembre pour constater les dégâts : défoliation des pieds, raisins éclatés ou au sol, changement d’aspect global avec une apparence brune des pieds touchés :

IMG_4574

Toutefois, les dégâts survenus ne deviennent souvent vraiment visibles que quelques jours après la survenance du sinistre, c’est pourquoi le passage de l’expert n’est pas toujours immédiat. Voir sur ce site : Que faire en cas de sinistre ?

Une activité orageuse soutenue a été constatée début juin, avec des orages parfois violents, notamment les 6-7 juin dans le Beaujolais (dommages de grêle sur vignes de Vaux-en-Beaujolais), le 10 juin dans les Pyrénées Orientales (dommages de grêle constatés sur vignes de Rivesaltes), toujours le 10 juin dans le Gard, l’Hérault (dommages de grêle sur la plaine d’Aspères),  le 11 juin à Bergerac (pluie, vent, grêle sur les vignes de Sigoulès)…

1998-Sassay-2-recadrée

Pour plus d’informations sur les statistiques d’activité orageuse de la première quinzaine de juin, connectez-vous sur : keraunaus.org

Alors qu’un grand soleil et de fortes chaleurs à l’est et dans le sud-est provoquaient la remise en vigueur de la plate-forme gouvernementale « Canicule », une vague orageuse accompagnée de grêle a traversé la France ce week-end de Pentecôte du sud-ouest au nord-est avec quelquefois la chute de grêlons impressionnants (jusqu’à 8 cm près de Montargis, en forme d’orange à Gron dans l’Yonne…).

2014-06-09-grelon ARDON dans le 45  2014-06-09-Carrières sur Seine 

A gauche : grêlon tombé à Ardon dans le Loiret (environ 15 km au nord d’Orléans).

A droite et ci-dessous, grêlons tombés à Carrières sur Seine (environ 20 km au nord ouest de Paris).

GRELONx3 MAIN-2014

Ces intempéries ont été notamment subies dans le Médoc, en Poitou-Charente, dans le Loiret, l’Eure et Loir, la région parisienne, l’Oise, l’Aisne, l’Yonne et l’Aube. De nombreuses cultures ont subi d’importants dégâts, ainsi que des toitures, voitures… (voir article sur météo-paris.com).

De nouveaux orages sont encore actuellement à craindre dans le Centre.

Si vous avez été touché, contactez votre intermédiaire d’assurance L’ÉTOILE et n’hésitez pas à consulter notre page : Que faire en cas de sinistre ? 

Suivez nous

Actualités
  • Le 15 juin dernier, les départements de la Drôme, de l’Ardèche et de l’Isère ont subi des orages et des chutes de grêle qui ont détruit des récoltes de fruits, de céréales ou des vignes
  • Consultez le site de la Fédération Française de l'Assurance pour vous informer sur l'assurance des récoltes
  • Orages, grêles : quels sont les délais à respecter ? Qui avertir ? Quelles mesures prendre ?
Météo
Archives
Categories