Vous êtes ici : Accueil » Posts Tag: "Intempéries"

Intempéries

Hebdomadaire professionnel de l’assurance, l’Argus avec Aurélie NICOLAS se penche dans son n° 7513 du 29 juin 2017 sur le risque GRELE.

« Chaque année, c’est entre mai et septembre que, statistiquement, de violents épisodes de grêles peuvent ravager habitations, automobiles, bâtiments professionnels ou encore récoltes. Un risque parmi les plus anciens et les plus retors. »

2017-07-03-Article 53

Emmanuel LELIEVRE, Directeur des opérations d’assurance et de réassurance de L’ETOILE, est cité deux fois, au sujet du marché :

«Pionnier sur l’assurance grêle dès 1834, l’Étoile a progressivement été rejointe par d’autres acteurs, dans une France  essentiellement agricole qui commençait à se mécaniser»

 

Et au sujet des dispositifs de prévention tels que les filets para-grêle :

«Compte tenu de l’investissement nécessaire,. les agriculteurs qui s’équipent ne s’assurent plus, il est donc difficile pour nous d’évaluer l’efficacité des dispositifs»

En savoir plus

Source : L’Argus

Des orages intenses ont eu lieu ces derniers jours dans la région des Cévennes, du Languedoc et dans les département du sud-est. Plus particulièrement, les départements de l’Hérault, du Gard, de l’Aude, du Var et de l’Aveyron ont été touchés. Les masses d’air chaud venues de Méditerranée sont bloquées par les contreforts des Cévennes et l’air chaud soulevé subit un fort refroidissement en s’élevant, provoquant la formation de cumulonimbus porteurs d’humidité, qui en se condensant en altitude provoquent orages et très fortes précipitations.

Ces orages ont occasionné ces derniers jours des crues soudaines à tel point que le 18 septembre, la préfecture de Montpellier déplorait 4 morts à la suite d’une soudaine montée des eaux dans un camping de Lamalou-les-Bains près de Béziers dans l’Hérault.

De nouvelles intempéries connues également sous le nom « d’épisode cévenol » sont encore attendues pour la fin de la semaine. Ce vendredi la région de Toulon/Hyères a subi une grêle importante et encore 4 départements languedociens ont été placés sous vigilance orange : l’Ardèche, le Gard, l’Hérault et la Lozère :

2014-09-19-Carte vigilance orange

Alors qu’un grand soleil et de fortes chaleurs à l’est et dans le sud-est provoquaient la remise en vigueur de la plate-forme gouvernementale « Canicule », une vague orageuse accompagnée de grêle a traversé la France ce week-end de Pentecôte du sud-ouest au nord-est avec quelquefois la chute de grêlons impressionnants (jusqu’à 8 cm près de Montargis, en forme d’orange à Gron dans l’Yonne…).

2014-06-09-grelon ARDON dans le 45  2014-06-09-Carrières sur Seine 

A gauche : grêlon tombé à Ardon dans le Loiret (environ 15 km au nord d’Orléans).

A droite et ci-dessous, grêlons tombés à Carrières sur Seine (environ 20 km au nord ouest de Paris).

GRELONx3 MAIN-2014

Ces intempéries ont été notamment subies dans le Médoc, en Poitou-Charente, dans le Loiret, l’Eure et Loir, la région parisienne, l’Oise, l’Aisne, l’Yonne et l’Aube. De nombreuses cultures ont subi d’importants dégâts, ainsi que des toitures, voitures… (voir article sur météo-paris.com).

De nouveaux orages sont encore actuellement à craindre dans le Centre.

Si vous avez été touché, contactez votre intermédiaire d’assurance L’ÉTOILE et n’hésitez pas à consulter notre page : Que faire en cas de sinistre ? 

Nous saluons l’arrivée d’un nouveau magazine trimestriel d’information sur le climat avec des informations météo concernant l’actualité (réchauffement climatique), des prévisions météo pour le printemps et des articles plus poussés sur le climat en France et dans le monde.

 Climat et cat nat

Nous avons repéré notamment trois articles de Guillaume Séchet sur les aléas climatiques pouvant survenir au printemps, qui reprennent aussi des risques météo assurés par L’ÉTOILE, classés par mois de possible survenance :

  • Avril : article sur les gelées tardives : explication du phénomène, effets sur la végétation, régions les plus exposées et historique des gelées d’avril les plus destructrices depuis 1911 ;
  • Mai : article consacré à la grêle : prévisions, formation, effets, prévention, régions à risque et une anthologie des plus grosses chutes de grêle survenues en mai depuis 1908 ;
  • Juin : tornades : formation, classement selon l’échelle de Fujita, situations et régions à risque et pour mémoire, les plus grosses tempêtes survenues depuis 1863.

 

A consulter également, certains articles historiques (la météo il y a 100 ans) ou régionaux (la Mer Morte, les plages en France et dans le monde qui risquent de disparaître, le climat de la Lorraine).

Météo France a publié fin février un bilan provisoire du climat de l’hiver 2013-2014

 Le bilan provisoire de l’hiver 2013-2014 se caractérise par des températures clémentes avec une température moyenne estimée de 1.8° C supérieure à la normale, de nombreuses précipitations et des tempêtes fréquentes notamment sur la côte Atlantique. La Bretagne a connu plusieurs épisodes de crues, mais le Sud Est et le Sud Ouest n’ont pas été épargnés par de fortes pluies et des inondations courant janvier et jusqu’au début de février.

Pour en savoir plus : Météo France : bilan climatique

 

Météo France publie un avis de vigilance orange pour les départements de l’Ouest.

actualites8Des vents violents de l’ordre de 100 à 120 km/h baptisés « Tempête Christine » seront associés à un coefficient de fortes marées (114 sur une échelle de 20 à 120) et à des vagues importantes qui pourraient atteindre 10 à 13 m au large de la Bretagne.

Pour en savoir plus… Météo France : carte vigilance  et bulletin national .

Voir l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle paru le 18 mai 2014 : arrêté du 13 mai 2014.

Impact des tempêtes 2013-2014 sur la côte aquitaine : un rapport de l’Observatoire Côte Aquitaine fait le point sur les répercussions de ces intempéries

 

actu-comte-renduL’observatoire de la côte aquitaine vient de publier un rapport retraçant les effets des tempêtes de décembre 2013 et de janvier 2014, combinées parfois aux fortes marées, sur la côte aquitaine : le littoral a parfois changé de manière importante à la suite de phénomènes d’érosion et d’inondations temporaires. Par endroits, la côte a reculé d’une dizaine de mètres, notamment en Gironde.

Edité notamment par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM www.brgm.fr), un compte rendu provisoire des observations post-tempêtes sur le littoral aquitain vient d’être publié. Le rapport de 90 pages décrit les dommages subis par la façade Atlantique, de la Pointe de Grave au Golfe de Gascogne.

Il en ressort que 2 séries de dépressions, notamment celles du 23 au 27/12/2013 et « Hercules » du 3 au 07/01/2014 ont fortement érodé la côte sableuse aquitaine avec un recul du « trait de côte » dépassant souvent 10 m. Des accès de plage, des promenades côtières, des bâtiments de bord de mer ont été touchés. Deux personnes ont péri sur la côte Basque à l’occasion de ces tempêtes.

Les prochaines grandes marées risquent de poursuivre l’érosion dunaire, aussi le rapport préconise différents travaux de mise en sécurité du littoral (coupe d’arbres, équipements dégradés à démonter ou à restaurer…).

 

En savoir plus

Source : ww.littoral.aquitaine.fr 

Intempéries : La tempête Qumaira crée des risques de crues dans le Finistère

Actualité5Le Finistère reste en alerte rouge en raison des risques d’inondations. Morlaix et Quimperlé n’ont pas été épargnés.

 La tempête Qumaira a balayé la Bretagne, jeudi 6 février. L’alerte rouge déclarée hier, reste maintenue aujourd’hui dans le Finistère en raison des risques de crues, prévient Météo France qui s’attend à ce que les vents violents se décalent progressivement vers la Belgique et à une accalmie en France en début d’après-midi.

 Les départements du Nord, de l’Eure aux Ardennes en passant par l’Ile-de-France, sont en vigilance orange. On attend des rafales de 80 à 100 km/h dans les terres voire localement 110 km/h, 100 à 120km/h sur les côtes.

 Selon ERDF, on constate d’importantes coupures de courants ce vendredi matin avec 55.000 foyers privés d’électricité. En Bretagne, dans le Finistère, les villes de Morlaix et Quimperlé ont été largement inondées.

 En savoir plus

Source :http://www.news-assurances.com/

 Voir l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle paru le 18 mai 2014 : arrêté du 13 mai 2014.

L’état de catastrophe naturelle publié pour les inondations de décembre-janvier

Actualité3Des communes des Alpes-Maritimes, du Var, du Finistère et d’Ille-et-Vilaine sont concernées par l’état de catastrophes naturelles lié aux intempéries de décembre-janvier.

Le Journal officiel a publié, dimanche 2 février, un arrêté de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle portant sur des communes des Alpes-Maritimes, du Var, du Finistère et d’Ille-et-Vilaine après des inondations survenues en décembre 2013 et janvier 2014.

Cet arrêté concerne 24 communes des Alpes-Maritimes pour des dégâts dus à des inondations et coulées de boue en décembre et janvier et 19 communes du Var pour des inondations en janvier.

Dans le Finistère, 22 communes sont concernées par cet arrêté pour des dégâts dus aux inondations et au “choc mécanique lié à l’action des vagues” fin décembre et début janvier.

En Ille-et-Vilaine 10 communes sont concernées pour des dégâts dus aux inondations de fin décembre et début janvier.

Selon l’article 2 de ces arrêtés, la constatation de l’état de catastrophe naturelle “peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens faisant l’objet des contrats d’assurance visés au code des assurances lorsque les dommages matériels directs qui en résultent ont eu pour cause déterminante l’effet de cet agent naturel et que les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises“.

 En savoir plus

Source :http://www.news-assurances.com/

 

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié son bilan 2013

 

Actualité9Tous les cinq à six ans, le GIEC produit un rapport d’évaluation sur le changement climatique. Un premier volet a été publié le 27 septembre 2013, plus de 170 pays y ont collaboré. Pour en savoir plus

Il apparaît qu’un réchauffement du système climatique est bien constaté depuis les années 1950 : « L’atmosphère et l’océan se sont réchauffés, la couverture de neige et de glace a diminué, le niveau des mers s’est élevé (+19 cm entre 1901 et 2010) et les concentrations des gaz à effet de serre ont augmenté ». Même après avoir pris en compte d’autres phénomènes comme les éruptions volcaniques, l’activité humaine aurait fortement influencé ce réchauffement avec l’émission de gaz à effet de serre.

Actualités
Les 5 et 6 août 2017, L'ÉTOILE a participé à La route du Champagne dans la Vallée de la Sarce.
L'Argus de l'Assurance publie un article consacré au risque GRELE, où L'ÉTOILE intervient
Orages, grêles : quels sont les délais à respecter ? Qui avertir ? Quelles mesures prendre ?
Le Ministère a publié un communiqué au sujet des gels d'Avril
Météo