Vous êtes ici : Accueil » Archive Catégorie: " Tempête » "

Tempête

2018_55_Eleanor

Tempête Eleanor : les assureurs sont mobilisés pour accompagner les sinistrés

La tempête Eleanor est à l’origine de plusieurs décès et de nombreux blessés. Elle a par ailleurs causé de nombreux dégâts matériels sur une très grande partie du territoire. Elle succède aux tempêtes Bruno et Carmen qui ont traversé la France dans les derniers jours de 2017.

Les assureurs s’associent à l’émotion des Français face aux conséquences humaines et matérielles de ces tempêtes et présentent leurs condoléances aux familles des victimes.

Selon les toutes premières estimations, les tempêtes Carmen et Eleanor auraient occasionné plus de 150 000 sinistres pour un coût estimé à ce stade d’environ 200 millions d’euros. Ces chiffres pourraient être amenés à évoluer au regard des risques d’inondations toujours en cours.

La FFA rappelle que tous les contrats d’assurance de biens (multirisques habitation, multirisques entreprise, multirisques automobile…) comportent obligatoirement une garantie qui prend en charge les dégâts occasionnés en cas de tempête.

 

Les dommages causés par le vent sont donc couverts par les contrats « dommages aux biens » et sont pris en charge au titre de la garantie « tempête ».

 

Concernant les dégâts liés aux inondations, si un arrêté interministériel déclarant l’état de catastrophe naturelle vient à être publié, il déclenchera la prise en charge des dommages matériels par les assureurs au titre de la garantie « catastrophes naturelles ».

 

Compte tenu de l’ampleur de ces événements, la profession a décidé la mise en place des mesures suivantes :

 

  • Les déclarations de sinistres pourront être effectuées par tout moyen : téléphone, Internet, lettre simple ;
  • Les assureurs appliqueront avec souplesse et bienveillance les délais légaux de cinq jours pour déclarer les sinistres ;
  • Ces événements confirment l’importance de renforcer dans notre pays les politiques de prévention des risques naturels.

 

Pour Bernard Spitz, Président de la FFA : « Les assureurs sont pleinement mobilisés aux côtés des particuliers et des professionnels pour les accompagner dans la prise en charge des dommages subis et procéder aux indemnisations dans les meilleurs délais. »

Le Sud-Ouest et plus particulièrement le Gers et le Tarn-et-Garonne ont subi un violent orage, accompagné de fortes rafales de vent et d’importantes précipitations, lundi 31 août dans la soirée. Plus de 100 000 foyers se sont retrouvés sans électricité sur l’ensemble du Sud-Ouest, la rentrée scolaire prévue le lendemain a été reportée à mercredi ou jeudi dans de nombreuses écoles. Deux personnes sont mortes : une jeune femme écrasée par un arbre dans sa voiture dans le Tarn-et-Garonne et un chauffeur routier foudroyé sur un parking en Charente. 

  • Pour plus d’informations sur les orages du 31 août, connectez-vous sur : Keraunaus.fr

 

Les cultures de maïs et tournesol ont souffert, ainsi que les vignes qui étaient à maturité et pour lesquelles les vendanges étaient sur le point de commencer. Les arbres fruitiers ont également été touchés, notamment les pommiers et leurs filets anti-grêle.

Ces dommages dus à la grêle ou à la tempête étant assurables, ils ne peuvent pas être pris en charge par le régime des catastrophes naturelles.

  • Pour plus d’informations sur la prise en charge des assurances, connectez-vous sur : ffa.fr

Toujours dans la nuit du 31 août au 1er septembre, vers 2h00 du matin, c’est la région de Chablis, Courgis, Préhy, Fyé qui a subi une grêle intense, avec des dommages importants sur les vignes qui devaient bientôt être récoltées. Les représentants de L’ÉTOILE étaient sur place dès le 2 septembre pour constater les dégâts : défoliation des pieds, raisins éclatés ou au sol, changement d’aspect global avec une apparence brune des pieds touchés :

IMG_4574

Toutefois, les dégâts survenus ne deviennent souvent vraiment visibles que quelques jours après la survenance du sinistre, c’est pourquoi le passage de l’expert n’est pas toujours immédiat. Voir sur ce site : Que faire en cas de sinistre ?

Nous saluons l’arrivée d’un nouveau magazine trimestriel d’information sur le climat avec des informations météo concernant l’actualité (réchauffement climatique), des prévisions météo pour le printemps et des articles plus poussés sur le climat en France et dans le monde.

 Climat et cat nat

Nous avons repéré notamment trois articles de Guillaume Séchet sur les aléas climatiques pouvant survenir au printemps, qui reprennent aussi des risques météo assurés par L’ÉTOILE, classés par mois de possible survenance :

  • Avril : article sur les gelées tardives : explication du phénomène, effets sur la végétation, régions les plus exposées et historique des gelées d’avril les plus destructrices depuis 1911 ;
  • Mai : article consacré à la grêle : prévisions, formation, effets, prévention, régions à risque et une anthologie des plus grosses chutes de grêle survenues en mai depuis 1908 ;
  • Juin : tornades : formation, classement selon l’échelle de Fujita, situations et régions à risque et pour mémoire, les plus grosses tempêtes survenues depuis 1863.

 

A consulter également, certains articles historiques (la météo il y a 100 ans) ou régionaux (la Mer Morte, les plages en France et dans le monde qui risquent de disparaître, le climat de la Lorraine).

Les premières estimations représentent un coût de 500 millions d’euros pour les assureurs français, pour les événements survenus entre fin décembre 2013 et février 2014.

Lettre Assurer-211

Dans sa lettre Assurer du 24 mars 2014, Jacques de Peretti (Président de la Commission Plénière des Assurances de Biens et de Responsabilité à la Fédération Française des Sociétés d’Assurance, organisme dont L’ÉTOILE fait partie) présente les premières estimations du coût pour les assureurs des événements climatiques majeurs subis entre fin 2013 et début 2014 :

–          tempêtes sur la façade Atlantique pour 200 millions,

–          inondations dans le Var pour 180 à 220 millions,

–          cyclone Bejisa à la Réunion pour 50 millions.

 ONRN

Vous pouvez également vous informer sur ce sujet auprès de l’Observatoire National des Risques Naturels (ONRN).

Voir l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle paru le 18 mai 2014 : arrêté du 13 mai 2014.

Actualités
Orages, grêles : quels sont les délais à respecter ? Qui avertir ? Quelles mesures prendre ?
Météo