L’assurance des récoltes depuis 1834

Tempête

2018_55_Eleanor

Tempête Eleanor : les assureurs sont mobilisés pour accompagner les sinistrés

La tempête Eleanor est à l’origine de plusieurs décès et de nombreux blessés. Elle a par ailleurs causé de nombreux dégâts matériels sur une très grande partie du territoire. Elle succède aux tempêtes Bruno et Carmen qui ont traversé la France dans les derniers jours de 2017.

Les assureurs s’associent à l’émotion des Français face aux conséquences humaines et matérielles de ces tempêtes et présentent leurs condoléances aux familles des victimes.

Selon les toutes premières estimations, les tempêtes Carmen et Eleanor auraient occasionné plus de 150 000 sinistres pour un coût estimé à ce stade d’environ 200 millions d’euros. Ces chiffres pourraient être amenés à évoluer au regard des risques d’inondations toujours en cours.

La FFA rappelle que tous les contrats d’assurance de biens (multirisques habitation, multirisques entreprise, multirisques automobile…) comportent obligatoirement une garantie qui prend en charge les dégâts occasionnés en cas de tempête.

 

Les dommages causés par le vent sont donc couverts par les contrats « dommages aux biens » et sont pris en charge au titre de la garantie « tempête ».

 

Concernant les dégâts liés aux inondations, si un arrêté interministériel déclarant l’état de catastrophe naturelle vient à être publié, il déclenchera la prise en charge des dommages matériels par les assureurs au titre de la garantie « catastrophes naturelles ».

 

Compte tenu de l’ampleur de ces événements, la profession a décidé la mise en place des mesures suivantes :

 

  • Les déclarations de sinistres pourront être effectuées par tout moyen : téléphone, Internet, lettre simple ;
  • Les assureurs appliqueront avec souplesse et bienveillance les délais légaux de cinq jours pour déclarer les sinistres ;
  • Ces événements confirment l’importance de renforcer dans notre pays les politiques de prévention des risques naturels.

 

Pour Bernard Spitz, Président de la FFA : « Les assureurs sont pleinement mobilisés aux côtés des particuliers et des professionnels pour les accompagner dans la prise en charge des dommages subis et procéder aux indemnisations dans les meilleurs délais. »

Nous saluons l’arrivée d’un nouveau magazine trimestriel d’information sur le climat avec des informations météo concernant l’actualité (réchauffement climatique), des prévisions météo pour le printemps et des articles plus poussés sur le climat en France et dans le monde.

 Climat et cat nat

Nous avons repéré notamment trois articles de Guillaume Séchet sur les aléas climatiques pouvant survenir au printemps, qui reprennent aussi des risques météo assurés par L’ÉTOILE, classés par mois de possible survenance :

  • Avril : article sur les gelées tardives : explication du phénomène, effets sur la végétation, régions les plus exposées et historique des gelées d’avril les plus destructrices depuis 1911 ;
  • Mai : article consacré à la grêle : prévisions, formation, effets, prévention, régions à risque et une anthologie des plus grosses chutes de grêle survenues en mai depuis 1908 ;
  • Juin : tornades : formation, classement selon l’échelle de Fujita, situations et régions à risque et pour mémoire, les plus grosses tempêtes survenues depuis 1863.

 

A consulter également, certains articles historiques (la météo il y a 100 ans) ou régionaux (la Mer Morte, les plages en France et dans le monde qui risquent de disparaître, le climat de la Lorraine).

Intempéries : La tempête Qumaira crée des risques de crues dans le Finistère

Actualité5Le Finistère reste en alerte rouge en raison des risques d’inondations. Morlaix et Quimperlé n’ont pas été épargnés.

 La tempête Qumaira a balayé la Bretagne, jeudi 6 février. L’alerte rouge déclarée hier, reste maintenue aujourd’hui dans le Finistère en raison des risques de crues, prévient Météo France qui s’attend à ce que les vents violents se décalent progressivement vers la Belgique et à une accalmie en France en début d’après-midi.

 Les départements du Nord, de l’Eure aux Ardennes en passant par l’Ile-de-France, sont en vigilance orange. On attend des rafales de 80 à 100 km/h dans les terres voire localement 110 km/h, 100 à 120km/h sur les côtes.

 Selon ERDF, on constate d’importantes coupures de courants ce vendredi matin avec 55.000 foyers privés d’électricité. En Bretagne, dans le Finistère, les villes de Morlaix et Quimperlé ont été largement inondées.

 En savoir plus

Source :http://www.news-assurances.com/

 Voir l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle paru le 18 mai 2014 : arrêté du 13 mai 2014.

Suivez nous

Actualités
  • 85 départements en restriction d'irrigation début septembre 2019
  • Consultez le site de la Fédération Française de l'Assurance pour vous informer sur l'assurance des récoltes
  • Orages, grêles : quels sont les délais à respecter ? Qui avertir ? Quelles mesures prendre ?
Météo
Archives
Categories