Vous êtes ici : Accueil » Posts Tag: "Département"

Département

Météo France publie un avis de vigilance orange pour les départements de l’Ouest.

actualites8Des vents violents de l’ordre de 100 à 120 km/h baptisés « Tempête Christine » seront associés à un coefficient de fortes marées (114 sur une échelle de 20 à 120) et à des vagues importantes qui pourraient atteindre 10 à 13 m au large de la Bretagne.

Pour en savoir plus… Météo France : carte vigilance  et bulletin national .

Voir l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle paru le 18 mai 2014 : arrêté du 13 mai 2014.

Impact des tempêtes 2013-2014 sur la côte aquitaine : un rapport de l’Observatoire Côte Aquitaine fait le point sur les répercussions de ces intempéries

 

actu-comte-renduL’observatoire de la côte aquitaine vient de publier un rapport retraçant les effets des tempêtes de décembre 2013 et de janvier 2014, combinées parfois aux fortes marées, sur la côte aquitaine : le littoral a parfois changé de manière importante à la suite de phénomènes d’érosion et d’inondations temporaires. Par endroits, la côte a reculé d’une dizaine de mètres, notamment en Gironde.

Edité notamment par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM www.brgm.fr), un compte rendu provisoire des observations post-tempêtes sur le littoral aquitain vient d’être publié. Le rapport de 90 pages décrit les dommages subis par la façade Atlantique, de la Pointe de Grave au Golfe de Gascogne.

Il en ressort que 2 séries de dépressions, notamment celles du 23 au 27/12/2013 et « Hercules » du 3 au 07/01/2014 ont fortement érodé la côte sableuse aquitaine avec un recul du « trait de côte » dépassant souvent 10 m. Des accès de plage, des promenades côtières, des bâtiments de bord de mer ont été touchés. Deux personnes ont péri sur la côte Basque à l’occasion de ces tempêtes.

Les prochaines grandes marées risquent de poursuivre l’érosion dunaire, aussi le rapport préconise différents travaux de mise en sécurité du littoral (coupe d’arbres, équipements dégradés à démonter ou à restaurer…).

 

En savoir plus

Source : ww.littoral.aquitaine.fr 

Intempéries : La tempête Qumaira crée des risques de crues dans le Finistère

Actualité5Le Finistère reste en alerte rouge en raison des risques d’inondations. Morlaix et Quimperlé n’ont pas été épargnés.

 La tempête Qumaira a balayé la Bretagne, jeudi 6 février. L’alerte rouge déclarée hier, reste maintenue aujourd’hui dans le Finistère en raison des risques de crues, prévient Météo France qui s’attend à ce que les vents violents se décalent progressivement vers la Belgique et à une accalmie en France en début d’après-midi.

 Les départements du Nord, de l’Eure aux Ardennes en passant par l’Ile-de-France, sont en vigilance orange. On attend des rafales de 80 à 100 km/h dans les terres voire localement 110 km/h, 100 à 120km/h sur les côtes.

 Selon ERDF, on constate d’importantes coupures de courants ce vendredi matin avec 55.000 foyers privés d’électricité. En Bretagne, dans le Finistère, les villes de Morlaix et Quimperlé ont été largement inondées.

 En savoir plus

Source :http://www.news-assurances.com/

 Voir l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle paru le 18 mai 2014 : arrêté du 13 mai 2014.

L’état de catastrophe naturelle publié pour les inondations de décembre-janvier

Actualité3Des communes des Alpes-Maritimes, du Var, du Finistère et d’Ille-et-Vilaine sont concernées par l’état de catastrophes naturelles lié aux intempéries de décembre-janvier.

Le Journal officiel a publié, dimanche 2 février, un arrêté de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle portant sur des communes des Alpes-Maritimes, du Var, du Finistère et d’Ille-et-Vilaine après des inondations survenues en décembre 2013 et janvier 2014.

Cet arrêté concerne 24 communes des Alpes-Maritimes pour des dégâts dus à des inondations et coulées de boue en décembre et janvier et 19 communes du Var pour des inondations en janvier.

Dans le Finistère, 22 communes sont concernées par cet arrêté pour des dégâts dus aux inondations et au “choc mécanique lié à l’action des vagues” fin décembre et début janvier.

En Ille-et-Vilaine 10 communes sont concernées pour des dégâts dus aux inondations de fin décembre et début janvier.

Selon l’article 2 de ces arrêtés, la constatation de l’état de catastrophe naturelle “peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens faisant l’objet des contrats d’assurance visés au code des assurances lorsque les dommages matériels directs qui en résultent ont eu pour cause déterminante l’effet de cet agent naturel et que les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises“.

 En savoir plus

Source :http://www.news-assurances.com/

 

Actualités
Les 5 et 6 août 2017, L'ÉTOILE a participé à La route du Champagne dans la Vallée de la Sarce.
L'Argus de l'Assurance publie un article consacré au risque GRELE, où L'ÉTOILE intervient
Orages, grêles : quels sont les délais à respecter ? Qui avertir ? Quelles mesures prendre ?
Le Ministère a publié un communiqué au sujet des gels d'Avril
Météo